Jour d'élection au Québec

"Aller voter ! Allez votez ! Allé voter ! Allé votez ! Allez voté !"

 

Oui, bon, on a compris. Et on l'a fait.

Découpons cette phrase :

Premièrement, "aller" à l'impératif à la deuxième personne du pluriel (un ordre, un conseil ou une interdiction "à vous") : ALLEZ !

 

Exemple :

"ALLEZ Bichon ! Fous-y une raclée à Robert ! Pas question que ce gars se présente aux élections régionales ! T'as vu son nom ?"

"Chers compatriotes, ne PRENEZ pas des vessies pour des lanternes, VOTEZ pour Mabit !"

 

Deuxièmement : le verbe qui suit le verbe "aller" (à n'importe quel temps) est TOUJOURS à l'infinitif, c'est une action "à venir".

 

Exemples :

Allez METTRE votre bulletin pour Mabit dans l'urne !

Allez donc CONDUIRE Mabit dans sa loge.

Allez PRÉSENTER Mabit à ses électeurs.

Allez FAIRE une bise à Mabit à la soirée électorale.

 

Trop d'exemples me viennent en tête, je ne voudrais pas que vous vous lassiez. Je m'arrête donc là.

Sur ce, je vous la souhaite bonne et électorale.

 

Le français pour adultes consentants-Le FPAC © 2015