Le français pour adultes consentants-Le FPAC © 2015

Je viens faire un point sur nos amis "courir" et "mourir".

Moyen mnémotechnique à la con :

"Attends, c'est simple (j'adore !), on peut se nourrir plusieurs fois, mais on ne meurt qu'une fois ! Donc deux R à "nourrir" et un seul à "mourir"..."

 

Et "courir", on en fait quoi ? Ben on le confond avec "nourrir" et on lui met trop souvent deux R ! Oui, car on peut, a priori, courir plusieurs fois (enfin, certaines personnes seulement, car personnellement : je cours une fois, je meurs une fois).

 

Observons un peu :

"CouRRez voir le spectacle de mon ami Bigard, et n'oubliez pas votre coussin péteur, il va être plié !"

CouRir avec un R, donc son impératif aussi : "CouRez-y, c'est trop fendard !"

 

C'est au FUTUR que certains verbes doublent leur R : courir, mourir + leurs composés et les composés du verbe "quérir" (conquérir, acquérir, requérir). "Quérir" est très vieux et n'existe qu'à l'infinitif, lui ("je m'en vais quérir l'eau au puits").

 

Exemples AU FUTUR :

 

Je couRRai le guilledou plus souvent qu'à mon tour.

Nous mouRRons d'ennui à la rétrospective des films de la Nouvelle Vague.

Vous acqueRRez une petite bicoque pour y accueillir vos conquêtes et vous en conqueRRez de nouvelles car il n'y a que ça qui vous intéresse !

Tu encouRRas une peine de 10 mois de prison avec sursis si tu continues à pourrir le mur de tes amis Facebook avec des photos de chatons qui jouent du piano debout.

Enfin, vous avez des formes telles que : "vous veRRez, quand vous enveRRez Martine se faire cuire un œuf, vous pouRRez enfin profiter de la vie cinq minutes et lui demander de vous rapporter des mouillettes !"

(Voir, envoyer, pouvoir)