Le français pour adultes consentants-Le FPAC © 2015

"Oublies-moi Georges-Clooney, tu seras gentil !"

 

Attention ! C'est un ordre (de l'impératif), donc le S "tombe" à la fin des verbes du premier groupe (en ER) + des verbes AVOIR, SAVOIR, ALLER.

 

Exemples : "Oh, tu m'agaaaaaaces, VA donc dans la cuisine, RAPPORTE-moi un couteau de boucher, AIE confiance en moi et SACHE que je t'aime."

 

Eh bien figurez-vous que dans certains cas, on remet le "S" ! Oui, oui, oui. Question d'EUPHONIE* (nouveau mot à tenter d'utiliser au cours d'un dîner mondain).

 

*EUPHONIE : Harmonie de sons agréablement combinés.

 

Exemple : Va donc ranger tes sous-vêtements (sales qui plus est), le linoléum de la cuisine en est jonché, ça fait mauvais genre ! Oui, vaS-y ! Illico presto !

 

Ben oui. On "repêche" le S, pour ne pas dire "va-y" ! Dites-le (impératif) à voix haute, vous allez voir.

Oui, d'ailleurs, on met un TRAIT D'UNION entre le verbe à l'impératif et le pronom complément qui suit.

 

Exemples :

Prends trois bonshommes.

Prends-en trois.

Attrape des MST (mouches sans tête).

Attrapes-en.

Ramasse ton string.

Ramasse-le.

N'oublie pas mes petits souliers. Ne les oublie pas !

Pense à moi, comme je t'aime et tu me délivreras. Oui, penses-y !

 

Et attention à "donne-MOI-Z-EN !"

 

On dira plutôt : "DONNE-M'EN ! Je n'en ai plus, c'est un luxe que je ne peux pas me permettre."

 

Voilà ! Passez (impératif) une belle journée !