Le français pour adultes consentants-Le FPAC © 2015

Sachez que les deux n’ont rien à VOIR ! 

 

« VOIR », c’est le VERBE, l’action de : soulever ses petites paupières (collées ou pas), laisser pénétrer la lumière par la pupille (dilatée ou pas) et laisser le cristallin faire la mise au point (plus ou moins précisément). Ensuite, les images (choquantes ou pas) se projettent sur la rétine et la rétine, ben elle transforme la lumière reçue en impulsions électriques que le cerveau (bien fait ou pas) traduit en images.

C’est pô compliqué tout de même (merci Internet, j’avais tout oublié) !

 

Exemple :

 

Il va VOIR son chéri tous les soirs, mais comme il est très généreux et qu’il souhaite donner son sang, ils ne font que se VOIR, ils s’abstiennent de faire l’amour. Ils comptent les jours. Oh ça va, ils n’ont plus que 364 jours à tenir ! Et qu’est-ce que 364 jours d’abstinence dans un début de relation, hein ? Je vous le demande ! Un retour au 19e siècle peut-être ? Un sacrifice ? Une balle dans le pied ? Un gâchis ?

 

« VOIRE » est une conjonction qui signifie « même, et même » ou « et plus encore ».

 

Exemple :

 

Cet homme a fait preuve de gentillesse, VOIRE d’abnégation en s’inscrivant sur la liste des donneurs de sang.

 

J’en profite pour vous dire que « VOIRE MÊME », est un pléonasme, comme son copain « au jour d’aujourd’hui », car il signifie « MÊME, ET MÊME MÊME ».