Le français pour adultes consentants-Le FPAC © 2015

L’attribut donne (ou « attribue ») une qualité au sujet et suit un verbe « d’état ».

Un verbe d’état est un verbe qui n’est pas une « action » (que l’on pourrait mimer), mais ce qu’on « est, devient, semble »...

 

Voici les verbes d’état les plus courants :

Être, sembler, devenir, paraître, demeurer, rester, passer pour, avoir l’air…

 

L’attribut peut être un adjectif :

 

Exemple :

Annabelle-Mercedes paraît INTELLIGENTE (attribut), mais sachez qu’elle mange les pages de ses cahiers en pensant que c’est un bon moyen d’apprendre ses leçons.

 

L’attribut peut aussi être un groupe nominal :

 

Exemple :

Annabelle-Mercedes est MA MEILLEURE AMIE (attribut), car je semble FUTÉE (attribut) à ses côtés et ça renforce mon ego.

 

CAS PARTICULIER :

La locution « avoir l’air » peut être suivie d’un adjectif qui s’accorde avec le sujet, car « avoir l’air » peut être considéré comme un ensemble (une locution) et être synonyme de « paraître ».

 

Exemple :

Annabelle-Mercedes a l’air SOUCIEUSE (attribut) ce soir, elle ne retrouve pas la rédaction qu’elle doit rendre demain, l’aurait-elle avalée par mégarde ?

 

On peut aussi considérer « avoir l’air » comme « prendre un air », et on accorde alors l’adjectif avec « air », au masculin, donc. Le sens est légèrement différent. Et ATTENTION, seules les PERSONNES peuvent prendre un « air », pas les objets !

 

Exemples :

1. Annabelle-Mercedes a l’air DÉCONFIT et le regard vitreux.

2. « C’est rigolo, la maison a l’air PETITE vue de loin, mais dès qu’on s’approche, on s’aperçoit qu’on peut rentrer dedans ! » (phrase d’Annabelle-Mercedes)