Le français pour adultes consentants-Le FPAC © 2015

« Carlotta-Louisa-Dolores A T’ELLE vu Whiskas, le chat des voisins ? Elle était censée le garder ce week-end. Rappelle-toi qu’elle a déjà perdu Mamie une fois au centre commercial… »

 

Dans une question, on inverse parfois le verbe et le sujet.

 

Exemple :

- Sont-ils sur le point de bouffer Whiskas ?

- Oui, ils sont sur le point de se le farcir.

 

Mais quand le verbe finit par une voyelle (a ou e) et que le sujet commence par un voyelle (il, elle, on), on entend que la liaison déconne.

 

Exemple :

Il a des grandes dents ce chien ! A-IL des grandes dents ? MANGE-IL des chats ?

 

Prononcez cet exemple à voix haute, vous allez voir, c'est bizarre !

 

Alors on a créé le « T DE LIAISON » tout mignon, qui s’accroche grâce à deux traits d’union.

 

Voici les exemples :

 

Carlotta-Louisa-Dorlores A-T-ELLE mérité que les Delanoix lui confient Whiskas, hein ? Je vous le demande ! Whiskas a publié son dernier selfie, il était en mauvaise posture. MANGE-T-IL actuellement des pissenlits par la racine ?