Le français pour adultes consentants-Le FPAC © 2015

 

"Non, mais je te jure Alceste-Louis, tout part à VOLO, il n'y a plus de saisons, plus de respect, plus de traditions, plus de dindes aux marrons..."

L'expression exacte est : à VAU-L'EAU ("en suivant la direction du courant" ou "au gré des événements" au sens figuré).
"PARTIR À VAU-L'EAU", c'est "péricliter", partir en couille, si vous préférez !

En effet : "VAU" est l'ancienne forme de "VAL".

En AVAL (famille de "vallée", ce qui descend, ce qui découle, ce qui vient après), en AMONT (famille de "mont" et "montagne" : au-dessus, ce qui vient AVANT).

Autre expression dérivée : "par MONTS et par VAUX" (pluriel de "VAL", et non de "VEAU" ha ha ha) qui signifie "partout".

Mélangeons tout ça dans une marmite :

"Très cher, je vous ai cherché par monts et par VAUX pour vous annoncer que notre fille Marie-Eudes a décidé de partir en Inde vivre dans un ashram avec pour seul bagage un sac en plastique contenant une culotte et un sari. Tout part en couille, Alceste-Louis, enfin, je veux dire tout part à VAU-L'EAU. Qui va s'occuper du castelet ? Si notre progéniture nous fait faux-bond, cela créera de graves problèmes en AVAL. Nous aurions dû préparer notre succession en AMONT."

Oh la vache (ou le veau), j'ai réussi à tout caser ! 

Sur ce, je vous la souhaite fluide et calme.